Lors d’une rencontre avec le photographe Jean-Marie SEVENO qui exposait à Montier-en-Der dans le cadre du Festival de la photo animalière, du 19 au 22 novembre 2015, stoppé par la beauté et l’animalité des photographies exposées par cet artiste « Nature », ému par la découverte de cet animal dont il ne reste pas plus de 400 individus dans les forêts de la province de Colombie Britannique au Canada, j’ai pris contact avec lui. Avec gentillesse, il m’a autorisé à me servir de ses visuels pour montrer à ma façon ce fascinant animal qu’un jour peut-être, je rencontrerai, et le faire connaître un peu plus encore.

Présent sur quelques îles isolées, il évolue dans la forêt pluviale du Grand Ours au long de rivières aux nombreuses frayères et eaux « saumoneuses », si l’on peut dire.

Mais qu’en est-il de sa survie même si les représentants humains de cette province doivent encore légiférer sur les trois millions d’hectares qui seront désormais interdits de coupe, permettant ainsi à l’ours Kermode, que l’on appelle également « ours esprit », de vivre paisiblement.

Il n’est pas un albinos, mais une forme blanche d’ours noir issu de deux ours blancs, d’un ours noir et d’un blanc, ou encore de deux noirs, la couleur de son pelage étant due à un gène récessif.  

Site internet de Jean-Marie SEVENO :

http://www.jean-marie-seveno.net/